Appel à participation : Le CNSPFV et ses partenaires hospitaliers lancent une enquête sur la sédation en fin de vie en réanimation

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV) et ses partenaires hospitaliers démarrent aujourd’hui une enquête de pratique intitulée : « Sédation profonde et continue jusqu’au décès au décours d’une limitation ou d’un arrêt des thérapeutiques en réanimation – unités de surveillance continue en France ».

Les organismes lancent un appel à participation auprès de tous les établissements (publics et privés) disposant d’une unité de réanimation – USC (réanimation médicale, polyvalente ou chirurgicale).

  • Objectifs

L’objectif principal de l’étude est de décrire les pratiques sédatives au décours des décisions de limitation ou arrêt des thérapeutiques (LAT) en réanimation. L’enquête aura également pour objet de comparer les pratiques sédatives (sédation profonde et continue jusqu’au décès vs. sédations dites proportionnées) et d’évaluer les modalités décisionnelles de la sédation profonde et continue jusqu’au décès.

  • Méthode

Il s’agit d’une étude observationnelle rétrospective multicentrique. La période d’inclusion et de l’étude est de 6 mois. Chaque centre collectera les données des 10 derniers décès consécutifs survenus au décours de décisions de limitation ou arrêt des thérapeutiques avant le 1er janvier 2020 au sein de l’unité de réanimation – USC.

  • Informations complémentaires

Pour participer à l’étude, les personnes doivent envoyer un mail à l’adresse : recherche@sfar.org.

Plus d’informations sur la plaquette.

Cette enquête est lancée par les comités « éthique » et « réanimation » de la Société Française d’Anesthésie-Réanimation (SFAR) et le Réseau Recherche SFAR, en collaboration avec le CNSPFV.