Covid-19 et fin de vie : veille de la littérature internationale

Veille de la littérature internationale, réalisée par Caroline Tête, 22 avril 2020

Toutes les revues internationales majeures (JAMA, The Lancet, NEJM, BMJ, JPSM etc.) ont développé des collections/ressources spécifiques Covid-19. Les articles publiés dans ce cadre sont généralement en accès libre.

Cette semaine, de nouveaux articles sur la thématique des soins palliatifs émergent. Les éditoriaux et les billets d’opinions laissent place aux recommandations et aux enquêtes quantitatives.

ASCO. Covid-19 Patient Care Information. ASCO dernière mise à jour le 16/04/2020 : recommandations établies par l’ASCO pour les soins aux patients atteints de cancer durant la pandémie de Covid-19.

CAPC Covid-19 response resources. CAPC dernière mise à jour le 20 mars 2020 : L’équipe de Diane E. Meier a collecter sur son site Internet les ressources et cours en ligne susceptibles d’aider les soignants en cette période de pandémie.

Lovell N. et al. Characteristics, symptom management and outcomes of 101 patients with COVID-19 referred for hospital palliative care. Journal of Pain and Symptom Management 20/04/2020, 15 p. : L’équipe de recherche de Katherine E. Sleeman a suivi le parcours médical de 101 patients identifiés Covid-19 envoyés en soins palliatifs afin de mettre en lumière la prévalence des symptômes associés et la prise en charge de ces patients.

National Institute for Health and Care Excellence (NICE) in collaboration with NHS England and NHS Improvement. Managing COVID-19 Symptoms (Including at the End of Life) in the Community: Summary of NICE Guidelines. BMJ 20/04/2020, 4 p.

En marge de la fin de vie, nous retrouvons des essais concernant le triage des patients susceptibles d’être ventilés au cours de la pandémie.

S’appuyant sur des données chiffrées chinoises et italiennes, Franklin G. Miller (71 ans), dans un essai publié le 9 avril 2020 sur le Hastings Bieethics Forum, estime que l’âge d’accès à la ventilation mécanique devrait être fixée à 80 ans (l’espérance de vie aux USA étant fixée à 79 ans). Ce critère de politique sanitaire en temps de pandémie n’est justifiable, selon lui, que si les soins palliatifs sont mis en place : « Le droit de tout patient à recevoir un traitement indiqué et le devoir du médecin à le lui fournir peuvent être limités pendant une pandémie. A contrario, les soins palliatifs sont une impératif moral pour tous les patients gravement malades ».

Larry R. Churchill (75 ans), base son argumentaire, publié sur le même blog le 13 avril, sur la notion de générosité qui se substitue à la notion de sacrifice de la génération âgée en faveur des jeunes générations. Il rejoint Miller (qu’il cite) en affirmant ne pas vouloir encombrer davantage les hôpitaux surchargés sauf s’il devient un danger pour les personnes qui l’entoure : « Un rôle que moi et les autres personnes âgées peuvent jouer dans cette pandémie est de réduire le stress sur le système et l’angoisse des décideurs dans le rationnement des services en témoignant de l’intégrité de la vieillesse ». Là encore, ceci n’est possible que si des soins palliatifs adaptés, même à domicile, sont mis en place.

John Harris, quant à lui, alerte quant à la notion même de définir des critères pour soigner les patients en temps de pandémie. S’appuyant sur des jugements judiciaires et des articles de lois, il estime que la nécessité ne fait pas loi : « Nous pouvons être plus malades que quelqu’un d’autre, mais si le traitement « stabilise » ou « améliore » notre condition, alors ce traitement n’est en aucun cas une perte de temps ou de ressource, et nous avons tous droit à une chance égale de recevoir ce traitement, même si nous ne pouvons pas tous le recevoir ».

Churchill L.R. On being an elder in a pandemic. Hastings Bioethics Forum 13/04/2020.

Harris J. Why kill the cabin boy? Cambridge Quarterly Healthcare Ethics 16/04/2020, 6 p.

Miller F.G. Why I support age-relatedrationing of ventilators for Covid-19 patients. Hastings Bioethics Forum 9/04/2020.

Caroline Tête