La sédation profonde et continue jusqu’au décès en France : deux ans après l’adoption de la loi Claeys-Leonetti : retour sur la conférence de presse du 28 novembre

Marina Rennesson, documentaliste

Mercredi 28 novembre, le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV) présentait à la presse sa nouvelle brochure « La sédation profonde et continue jusqu’au décès en France : deux ans après l’adoption de la loi Claeys-Leonetti ».

Les résultats rassemblés dans ce document sont le fruit d’un travail de plus d’un an d’un groupe d’experts et de praticiens présidé par le Pr René ROBERT – réanimateur et vice-président du Conseil d’Orientation Stratégique du CNSPFV – sur la mise en place de la sédation profonde et continue jusqu’au décès (SPCJD) sur le terrain du point de vue éthique, juridique, administratif mais aussi clinique et pratique. Il y est mis en lumière 7 paradoxes identifiés par le groupe comme pouvant être à l’origine des difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de cette pratique.

Lors de la conférence de presse, après une rapide présentation du travail effectué par Véronique Fournier, présidente du Centre, et René Robert, les autres membres du groupe ont détaillé chacun leur tour l’un des 7 paradoxes. Les journalistes, très intéressés, ont ensuite posé de nombreuses  questions sur ce sujet d’actualité. La presse s’est ensuite fait largement l’écho de cette brochure et des questionnements suscités par la pratique, notamment en relevant les réticences qui peuvent exister du côté de certains soignants à la mettre en œuvre ou sur l’ambigüité qui peut persister quant à la différence entre SPCJD et euthanasie.

La brochure est téléchargeable sur le site www.parlons-fin-de-vie.fr ou disponible au format papier en contactant directement le Centre national.