5 films abordant la fin de vie sortent au cinéma prochainement

15 SEPTEMBRE 2021

  • Serre-moi fort, réalisé par Mathieu Amalric, a été présenté en séance spéciale sous le label Cannes Première au Festival de Cannes 2021. Ce mélodrame évoque une histoire déchirante, autour de la séparation d’une famille. Selon la production « ça semble être l’histoire d’une femme qui s’en va ». Serre-moi fort est sorti en salles le 8 septembre.
  • Tout s’est bien passé, écrit et réalisé par François Ozon, est une adaptation du roman du même nom d’Emmanuèle BERNHEIM, narrant sa propre histoire avec son père. Hospitalisé après un accident vasculaire cérébral, il se réveille diminué et dépendant. Homme curieux de tout et aimant passionnément la vie, il demande à sa fille de l’aider à mourir. Avec l’aide de sa sœur Pascale, elle va devoir choisir : accepter la volonté de son père ou le convaincre de changer d’avis. Le film a été présenté et sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2021. Il sortira en salles le 22 septembre prochain.
  • Petite sœur, production allemande et suisse, réalisé par Stéphanie CHUAT et Véronique REYMOND sortira en salles le 6 octobre en France. Profondément ancré dans l’univers du théâtre, le film évoque le soutien sans faille d’une dramaturge allemande pour son frère jumeau acteur de théâtre, atteint de leucémie. Elle remue ciel et terre pour le faire remonter sur scène. Une histoire qui reflète le quotidien de nombreux proches aidants.
  • Une vie démente, réalisé par Ann SIROT et Raphaël BALBONI (Belgique) sortira en salles le 11 novembre. Il raconte l’histoire d’un jeune couple qui voit sa vie chamboulée quand Suzanne, la mère du jeune homme, perd peu à peu la tête, atteinte de démence sémantique. Le film invite à la réflexion sur la maladie, sur la place qu’on lui donne dans nos vies, et plus largement, dans la société.
  • De son vivant, réalisé par Emmanuelle BERCOT, suit le travail de professionnels et de bénévoles de soins palliatifs, pour sensibiliser le grand public sur ces questions. Il aborde l’accompagnement dans la mort, la communication des émotions avec les proches durant une année pour aider à comprendre ce que signifie « mourir de son vivant ». « J’ai voulu quelque chose de lumineux et positif, qu’on en sorte avec une envie de vivre encore plus grande. Que ce film qui parle de la mort, soit un hymne à la vie », indique la réalisatrice. Le film était présenté hors compétition au dernier Festival de Cannes. Il sortira en salles le 24 novembre prochain.