Si je demande une sédation profonde et continue, le médecin est-il obligé de la faire ?

Réponse par Sophie Trarieux, juriste, CHU de Limoges


La loi Claeys-Leonetti du 2 février 2016 instaure un droit à la sédation profonde et continue jusqu’au décès pour les personnes dont le pronostic vital est engagé à court terme. Seules les personnes qui présentent une souffrance réfractaire aux traitements et celles qui demandent l’arrêt d’un traitement pouvant entraîner une souffrance insupportable peuvent demander à leur médecin une sédation profonde et continue.