Quand une sédation profonde et continue peut-elle être demandée ?

Réponse par Didier Sicard, professeur de médecine, Comité Consultatif National d'Ethique


La sédation profonde et continue peut être demandée par toute personne proche de la fin de vie dès lors qu’elle souhaite l’arrêt des traitements et le soulagement de sa douleur avant son décès. C’est un acte réservé aux personnes en fin de vie, dans le cas d’une douleur intolérable et réfractaire aux traitements. Il est irréversible.