Que se passe-t-il si je n'ai pas de directives anticipées ?

Réponse par Jean-Marie Faroudja, médecin, Conseil national de l’Ordre des Médecins


Si la personne est hors d’état d’exprimer sa volonté et qu’elle n’a pas rédigé de directives anticipées, le médecin qui la prend en charge interrogera la personne de confiance. Faute de personne de confiance, le médecin se tournera vers la famille ou les proches. Il ne s’agit pas de recueillir leur avis personnel mais de les faire témoigner sur ce que la personne aurait souhaité qu’il soit fait en pareilles circonstances.